Pages

11 juil. 2015

Japan Expo 2015 - La " Mauvaise" Masterclass de Miyamoto



Bon, y'avait pas que des Amiibos à la Japex. Encore heureux. Il y avait aussi l’événement de l'année, juste à coté. Sisi. C'était la Masterclass du maître Miyamoto !  On avait pas le droit aux photos, mais bon, on est des fous chez FullLife, alors on à pris en scred. tu peux pas test.

- En parlant de photo, il y en a de moi, mais aussi de Bakanoob Studio, dont fait partie une amie. Je la remercie pour avoir eu une place au premier rang de l’événement mais aussi pour les quelques photos que j'lui pique pour mon article. ça a du bon d'être presse à la Japex. -

Il devait passer l'année dernière, et j'étais bien dégoûté de pas pouvoir y aller à cause du boulot. Mais chance pour moi, et malchance pour lui, il à eu des problèmes de santé. Ou alors, il a peut-être fait tout ça pour moi. Il à attendu une année de plus pour que j'puisse venir le voir. ça doit être ça plutôt.

J'avais vraiment hâte de voir Miyamoto en vrai de mes propres yeux réels de la vie. Ce mec a quand même crée les plus grandes sagas de Nintendo. Et ça n'a pas loupé, la salle est devenue folle, moi y compris lorsqu'il est monté sur scène.



Passé ce moment d'émotion intense, qu'en était-il de la Masterclass ? Eh bien ma foi, c'était plutôt décevant pour une -Masterclass-. Pour exagérer un peu, l'event aurait pu s'appeler " Miyamoto te fait la pub des jeux de fin d'année " plutôt que Masterclass, car on en était fichtrement très loin.

Je pensais que Shigeru allait nous parler un peu de son passé, de la création de ses personnages, comment il s'y était pris, comment il s'y prends maintenant pour créer ses jeux, la création de la Wii/Wii-U, les différentes réflexions pour en arriver là. Mais non.
En fait, il ne nous a rien appris de son métier, de tout ce qu'il a pu faire et comment il l'a fait. Il nous a plutôt vendu Starfox et Mario Maker. Merci la masterclass.

J'ai eu du mal à apprécier le début de la conférence, une fois avoir compris le traquenard. Mais soit. Ok .Tant pis. On est là, alors on va écouter le bonhomme. Fais nous manger ta pub sur Starfox.

Le show se déroulait dans une partie de question-réponse avec un commentateur de Japan Expo pour nous parler de Fox McCloud, ainsi que quelques phases de gameplay.



Miyamoto nous à raconté rapidement la création du jeu ( Comme il avait pu le faire durant l'E3 ) , puis quelqu'un du staff est venu faire une démo du premier niveau, niveau jouable dans le salon. C'était intéressant si on était pas passé sur le stand.. Sinon.. ça ne l'était pas. On nous a présenté les différents véhicules ainsi qu'un nouveau, ' en exclusivité '.



Le jeu ne m'intéresse pas beaucoup, alors j'ai peu retenu.. enfin le jeu est quand même moins moche que je le pensais. J'ai pu l'essayer par la suite sur le stand, et c'est finalement passable. Par contre, la maniabilité à l'air chaude ouais. Diriger le vaisseau sur l'écran du haut et viser avec celui du bas.. c'est hard quand t'as pas 4 yeux. Si tout le concept de la Wii U se retrouve dans ce jeu, grâce au double écran. Eh ben c'est clairement bancal.

Après ça,  Takashi Tezuka a rejoint Shigeru. Un autre maître japonais, qui est entre guillemet le bras droit de Miyamoto ( Genre, réalisateur de Super Mario Bros 3, ça déconne pas. ) , qui est aussi directeur sur le dernier Super Mario Maker. Un gars qui à l'air plutôt sympas On pouvait sentir une vraie complicité entre Miyamoto et lui, et c’était vraiment chouette.



Ensuite, on en est venu à Super Mario Maker.
Déjà, ce jeu m'ambiance plus. Et j'compte bien me le prendre à sa sortie. Ils nous ont montré quelques possibilités de jeux en direct, ainsi qu'un niveau "parisien" crée pour l'occasion par Takashi Tezuka lui même.



Puis, un niveau crée par Michel Ancel a été montré, inspiré de Pacman. Miyamoto et Tezuka ont concouru pour savoir qui allait faire le meilleur score. L'idée était pas conne du tout, les pacgommes étaient représentés par des pièces, et pour pouvoir manger les fantômes, c'était des étoiles qui étaient présente pour les détruire.





Enfin, le réalisateur du jeu Splatoon, Tsubasa Sakaguchi , aussi réalisateur de Nintendoland ( J'avais pas tilté mais les ressemblances dans le hub sont frappantes entre ces deux jeux finalement ) est venu nous faire un petit coucou avec son pistolet à eau. Un p'tit jeune présenté par Miyamoto comme pouvant être la relève. Et c'est plutôt bien parti vu les 10 millions de ventes que viens de faire Splatoon !




En fait, c'était vraiment la présentation des différents acteurs de la 'masterclass' qui était intéressante. Délivrant quelques anecdotes rigolotes ( Tezuka qui ne voulait pas spécialement bosser chez Nintendo ? ) et quelques mini infos sur la boîte, que l'on connaissait ou non.

Au final, cette Masterclass déguisée n'était pas si mauvaise, si l'on fait abstraction de la grosse pub qu'était cet événement. Miyamoto et Tezuka nous ont fait partager leur bonne humeur et c'était bien.






Ce que je déplore donc, c'est un peu le contenu et l'objectif de cet événement. A qui s'adressait cet event ? On a pu voir Miyamoto, c'était bien, mais après ? Les gens qui passent le voir s'intéresse sans doute un temps sois peu à ce qu'il fait. Alors pourquoi nous parler de Mario Maker et de Starfox et nous rabâcher des trucs qu'on connait déjà ? C'est la première fois que le mec s'adresse à un public. Il aurait largement pu mieux faire que de vendre ses jeux qui étaient en plus jouable sur le salon.

J'espère que la prochaine fois, il nous apprendra la vie.


Credit photo : Laura M. - Bakanoob Studio


Playiku. 


Aucun commentaire:

Nombre de page visités par VOUS. Oui , VOUS !